i Treeptik devient partenaire de l’américain Docker | MediaTic Info
treeptik

Treeptik devient partenaire de l’américain Docker

La jeune entreprise Innovante, Treeptik, spécialisée dans le développement de solutions autour des technologies Java/JEE et du Cloud Computing, devient partenaire de la star américaine des startups : Docker (valorisée à 400 millions de dollars).

Cette annonce ne fait que confirmer une collaboration déjà existante puisque Treeptik figure parmi les premiers en France à avoir implémenté Docker en production, dès avril 2013, pour le développement de sa plateforme CloudUnit dont l’architecture repose sur Docker. Un tel partenariat place désormais Treeptik parmi les acteurs incontournables dans l’univers du Cloud, plus précisément du PaaS.

CloudUnit : le premier Cloud PaaS spécialisé Java /JEE

La startup, créée en 2011 et implantée à Meyreuil, ambitionne de devenir leader sur ce micromarché naissant et encore peu exploité, grâce au développement de la première offre PaaS spécialisée en Java/JEE : CloudUnit.

Actuellement en version bêta, le projet Cloud Unit, issu du pôle Recherche & Développement de Treeptik, est une plateforme innovante de type PaaS destinée aux développeurs d’applications Java qui leur fournit tous les éléments nécessaires pour créer et déployer très rapidement leurs applications web en totale autonomie et en éliminant les temps morts. Les développeurs n’ont qu’à pousser le code source de l’application sur les serveurs de CloudUnit, et la plateforme se charge de la compiler, de créer les serveurs web, les systèmes d’exploitation, les bases de données et tous les outils nécessaires au bon fonctionnement des applications.
En plus de ses atouts pour les développeurs, CloudUnit, en réduisant les coûts d’un projet de développement de plus de 25%, permet à la fois de réaliser des économies substantielles sur le budget informatique mais aussi de remettre en question les velléités de délocalisation des projets vers l’Europe de l’Est et l’Afrique du Nord (« near-shore ») ou l’Asie (« off-shore »), pérennisant ainsi les emplois locaux.

« Chez Treeptik, nous envisageons le Cloud comme une extension du système d’informations traditionnel des entreprises, et non pas comme un système séparé. ». déclare Fabien Amico, directeur général de Treeptik, « Les deux doivent être parfaitement connectés afin de permettre aux applications fonctionnant en externe de profiter des ressources et services internes, qui, pour certains, ne pourront jamais être externalisés ».

Une pépite en recherche de financement

Pour accompagner le lancement commercial de CloudUnit, Treeptik prévoit une levée de fonds auprès d’investisseurs privés de 1 million € en fin d’année 2015, avec pour objectif la création de 36 emplois sur 4 ans. Un exercice connu de ses dirigeants puisque la startup a déjà levé 640 000 € en fonds publics.

« Cette nouvelle levée de fonds vise à financer le renforcement de l’équipe technique et du développement commercial sur le marché naissant du PaaS. Notre objectif est d’occuper en 2018 une place de leader sur ce marché, aux côtés des grands opérateurs. » indique Arnaud Lambert, le PDG de Treeptik.
La jeune entreprise affiche déjà de très beaux résultats (+ 200 %/an de son CA depuis sa création), et recrute chaque année une dizaine de nouveaux talents. Une autre levée de fonds pourrait avoir lieu en 2018 pour venir défier les géants existants et marquer ainsi le territoire de CloudUnit.

DG

Ce contenu a été publié dans Cloud Computing, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *