i Stephan GUIDARINI, président du CIP Méditerranée « Notre enjeu, c’est la transformation numérique » | MediaTic Info
prix entreprise digitale cio it news le 19 juin 2015 chez Google France

Stephan GUIDARINI, président du CIP Méditerranée « Notre enjeu, c’est la transformation numérique »

Pas facile d’être président d’un club de DSI quand on est prestataire ! Stephan Guidarini en sait quelque chose, c’était son handicap au début de l’année, lorsqu‘il a pris les rênes du CIP Méditerranée, le Club Informatique Provence Méditerranée. Six mois plus tard, l’homme est plus confiant, plus à l’aise et semble finalement être accepté. Premier signe positif, les manifestations organisées par le CIP Méditerranée  sont variées et il y a du monde, en particulier des DSI.

Stephan Guidarini : « J’ai pas mal utilisé mon carnet d’adresses pour faire venir des DSI et le résultat est là ; SPIR Communication, La Provence et Onet nous ont rejoints ou sont revenus. Le bilan est plutôt positif, nous avons dépassé les 200 adhérents cette année dont 70 sur le collège DSI. Nous commençons à avoir une vraie représentation et d’autres DSI d’entreprises devraient venir nous rejoindre à la rentrée, Allo Pneu et La Française des Jeux que nous avons rencontré lors du salon e-commerce  Shake 2015. Nous sommes dans une vraie dynamique ! Les récentes récompenses d’AlertGasoil et de Kedge Business School lors du Grand Prix National de l’Entreprise Numérique  organisé par IT News Info (Le Monde Informatique) en atteste.»

Mediatic Info : En termes d’actions est ce que le CIP Méditerranée sous votre présidence apporte quelque chose de nouveau ?

SG  « Je pense que oui ! Sur Shake 2015, nous avons quand même mobilisé pas mal de DSI sur les deux jours sur le thème de la transformation numérique qui est l’enjeu du club cette année. Nous avons de nouveau organisé des repas entre DSI pour échanger et ils sont nombreux à venir. Ces repas tournent autour des problématiques qu’ils rencontrent et plus particulièrement  la transformation numérique et le discours du CIP Méditerranée est de les inciter à devenir acteurs de cette transformation et non pas d’en avoir peur. C’est vraiment là notre gros travail. C’est l’enjeu. »

Mediatic Info : Pour vous, le CIP Méditerranée a un rôle à jouer pour les aider à accepter cette transformation et ensuite la mettre en œuvre ?

SG : « Le CIP Méditerranée a cette vocation au travers de retours d’expérience ou de conférences de haut niveau. Nous l’avons fait dernièrement chez Kedge Business school. Ce sont des choses essentielles pour moi et les retours que nous avons sont prometteurs. Il y a des DSI qui aujourd’hui nous appellent pour nous rencontrer ou nous accueillir, c’est le cas de celui du circuit Paul Ricard qui souhaite nous recevoir. »

Mediatic Info : Vous êtes au début de votre mandat, mais si nous projetons, comment voyez le CIP Méditerranée dans les deux années à venir ?

SG : « Déjà il faut continuer sur cette lancée avec à la rentrée de grands rendez-vous comme le Top T.I.C et les forums Medinjob sur lesquels nous avons là aussi un rôle à jouer toujours sur la transformation numérique. Mais nous devons porter d’autres réflexions, sur la digitalisation par exemple. C’est l’étape d’après ; la dématérialisation avec changement de modèle économique. Aujourd’hui, nous sommes dans l’ère du numérique, il y a une informatisation de tous les domaines, mais demain il faudra changer de modèle économique, et on le voit déjà…Uber, Airbnb en sont les prémices et là nous avons à faire de l’évangélisation auprès des DSI mais aussi auprès des prestataires dont je fais partie, pour qu’ils deviennent autour du Cloud, du Big Data, des Smart Cities, des acteurs, qu’ils les prennent en compte pour au final créer de la valeur. »

Mediatic Info : A la rentrée vont avoir lieu les French Tech Weeks, 2ème édition, l’an passé pour la première édition Le CIP Méditerranée était absent, qu’en est-il pour celle à venir ?

SG : « Disons-le, nous avons loupé quelques virages ces dernières années, mais c’est le passé. Aujourd’hui, nous mettons en place une vraie collaboration avec Medinsoft, en charge de la gouvernance opérationnelle du dossier Aix Marseille French Tech. Cette collaboration s’est déjà traduite par l’organisation de la première plénière commune et se poursuit actuellement sur des travaux sur les Smart Cities. Sur ce sujet, notre valeur c’est que les DSI des collectivités sont chez nous. Et en ce qui concerne les French Tech Weeks, nous sommes Medinsoft et le CIP Méditerranée en phase. D’autres collaborations devraient voir le jour à la rentrée avec le Clusir Paca et la CGPME13.»

DG

Ce contenu a été publié dans A la Une, Economie numérique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.