i Oxatis : vers la constitution d’un groupe européen | MediaTic Info
schillaci

Oxatis : vers la constitution d’un groupe européen

Implanté à Marseille, le spécialiste français de l’hébergement de sites d’e-commerce, qui bénéficie pleinement du boom du marché, a repris dans une relative discrétion début janvier son concurrent espagnol, poursuivant ainsi son ambition européenne.

700 nouveaux sites créés chaque mois, 25 % de croissance, 90 salariés, plus de 10 000 clients en France, Espagne, Italie et Grande-Bretagne à fin janvier 2015, se félicite sur son blog le très médiatique (il tient une chronique sur Le Journal du Net) Marc Schillaci, PDG et cofondateur (avec Marc Heurtant) d’Oxatis en 2011. Implanté à Marseille, le spécialiste français de l’hébergement de sites d’e-commerce a repris début janvier son concurrent espagnol Xopie. Nouvelle pierre à l’édification de sa stratégie européenne, qui s’était affirmée en juin 2011 avec la reprise du Britannique Actinic, opérateur dans le domaine du e-commerce pour les TPE qui affichait à l’époque près de 10 000 sites actifs et près de 9 millions de commandes enregistrés par an alors que la société marseillaise en générait quatre fois moins.

Construction européenne

En avril 2014, Oxatis finalisait 15 mois de négociations par le rachat des activités e-commerce de l’éditeur de Ciel, filiale de Sage, l’un des premiers éditeurs européens de logiciels de gestion. Un groupe que Marc Schillaci avait approché dès la création de la société pour proposer un partenariat, que le groupe multinational avait décliné car il venait d’acquérir un spécialiste concurrent d’Oxatis… cette activité que reprend aujourd’hui la Marseillaise.

Taille critique

Début janvier, c’est de son concurrent espagnol Xopie dont l’éditeur a pris cette fois possession, permettant de se positionner cette fois sur le marché des e-commerçants et des start-ups. Avec cette opération, le Français empoche un millier de références supplémentaires et surtout met la main sur une entreprise particulièrement dynamique avec 300 nouveaux clients enregistrés par mois, dont une centaine en Amérique du Sud. Celui qui estime « qu’aucun métier n’évolue aussi vite que le e-commerce où l’année dure trois mois », lorgne désormais sur l’Allemagne et l’Italie.

Près de 10 M€ en trois levées de fonds

Pour financer l’ensemble de ses développements, la société a procédé à plusieurs levées de fonds depuis sa création : la première en 2008 de 2 M€ auprès d’A+ finance pour s’assurer le leadership sur le marché, une seconde en 2010 de 4 M€ auprès de Crédit agricole private equity et d’A+ finance dans l’objectif de devenir leader sur le marché européen et une troisième en mars 2014 de 3,5 M€ auprès de son partenaire historique A+ Finance et d’Omnes Capital. Oxatis revendique plus de 7 300 e-commerçants utilisant sa solution Saas en France, Angleterre et Espagne. Selon Le Journal du Net, la société, qui ne dépose plus ses comptes depuis 2008, affichait une croissance de 28 % de son chiffre d’affaires en 2013 et son taux de rentabilité atteignait 8 % en France.

A.D

Photo : Marc Schillaci. L’histoire est connue : le french guy exilé aux États-Unis a vendu sa première entreprise à des Canadiens et est rentré en France où il créé Oxatis en se basant sur le concept du logiciel loué.

Ce contenu a été publié dans A la Une, E-commerce, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *