i Levée de fond de 1,4 M€ pour la start-up de l’emploi 3.0, GoJob | MediaTic Info
gojob

Levée de fond de 1,4 M€ pour la start-up de l’emploi 3.0, GoJob

En lançant GoJob en février 2016, Pascal Lorne a pour objectif de révolutionner le marché du recrutement. Gojob.co c’est d’abord un réseau social professionnel avec un profil nouveau et des recommandations sur les compétences et qualités de la personne. Pas de CV mais uniquement les qualités humaines de la personne, son savoir-faire et son savoir-être. GoJob inverse complètement le système de présentation des candidats et considère comme important la dynamique du candidat, pas ses diplômes !

Le projet a déjà séduit plusieurs personnalités de la net économie et compte parmi ses financeurs de la première heure Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar, Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo, Olivier Mathiot, CEO de Price Minister et Président de France Digitale, Paul Duan de Bays Impact et Pierre Kosciusko-Morizet, le fondateur de Price Minister, l’un des plus ardents promoteurs de la start-up :  “GoJob c’est pour moi avant tout un projet révolutionnaire. Hacker le chômage, quelle ambition ! …Une licorne se cacherait-elle derrière GoJob ? »

Le principe vient de séduire deux nouveaux investisseurs, le fonds d’entrepreneurs Breega Capital et le belge Kois Invest, pour un montant de 1,4 million d’euros.

Après une première phase de tests concluants sur la région Aix/Marseille, cette levée de fonds va permettre d’accélérer le développement et le déploiement de l’offre GoJob dans une dizaine de bassins d’emploi, à Marseille, Grenoble, Brest, Lille et Bruxelles.

Grâce à sa plate-forme, GoJob permet ainsi chaque mois à plusieurs milliers de personnes de trouver un job avec un salaire équitable, tout en rendant la recherche d’emploi plus conviviale et plus responsable. GoJob permet également à des centaines d’entreprises de recruter des collaborateurs compétents, tout en rendant le recrutement plus facile et plus sécurisé. Pour le compte des entreprises, GoJob embauche des travailleurs sous forme de CDI ou de contrat d’intérim. GoJob se rémunère en prélevant une marge fixe et transparente de seulement 10% sur chaque contrat.

Une façon comme une autre de dépoussiérer et dédramatiser l’approche que nous avons du monde du travail.

Ce contenu a été publié dans A la Une, Start-up, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *