i Les 12 travaux de la French Tech Aix-Marseille | MediaTic Info
035bd

Les 12 travaux de la French Tech Aix-Marseille

Le Conseil Territorial du Numérique s’est réuni pour la première fois la semaine dernière à Aix en Provence pour faire avancer le projet de French Tech Aix-Marseille. L’un des points abordés portait sur la feuille de route : Il y a ainsi 12 engagements opérationnels établis pour la fin 2015 que l’association Medinsoft est chargée de faire avancer.

Réuni à  l’hôtel de ville d’Aix-en-Provence, et regroupant entreprises et collectivités locales (les villes d’Aix-en-Provence et de Marseille et leurs communautés urbaines respectives, CPA et MPM), l’organe stratégique s’est accordé sur la feuille de route à suivre avant fin 2015 pour rendre opérationnels les différents projets soutenus par le label French Tech Aix-Marseille.

Actuellement en phase d’expérimentation jusqu’à la fin de l’année, la French Tech Aix Marseille se doit de mettre en œuvre les actions programmées dans la feuille de route. Ce sont ces actions qui serviront de base à l’évaluation de l’Etat en vue de la confirmation du label pour une durée de 3 ans. C’est le principal objectif pour l’heure !

En charge de cette feuille de route, l’association Medinsoft est déjà en ordre de marche et doit dans les prochains jours installer une équipe de trois personnes (un directeur de projet – un responsable de communication et un social networker) pour remplir les objectifs à atteindre. Le calendrier est établi, il porte sur une douzaine d’actions dont certains sont déjà opérationnels, ou en passe de l’être !

Dans son intervention, André Jeannerot, président de Medinsoft a tenu à rappeler que la French Tech était un projet économique qui s’appuie sur des leviers de croissance parmi lesquels cinq piliers sont à mettre en œuvre et à développer : Les Smarts cities – Les Objets connectés- Le Big Data et le Cloud – l’e-santé –  le transmedia et le marketing digital.

Les douze engagements opérationnels établis pour la fin 2015 

1/ La mise en place de la gouvernance territoriale de la French Tech Aix-Marseille. C’est chose faite avec la création du Conseil Territorial du Numérique qui assure la gouvernance stratégique. Cette structure collégiale compte 49 membres dont 31 sont issus du secteur privé, et parmi eux les neuf Tech Champions porteurs de projets. Medinsoft, de son côté, est en charge de la gouvernance opérationnelle.

2/ Renforcement de l’équipement du Fablab de Centrale – Marseille.  Ce FabLab ou labo sociétal est déjà opérationnelet proposeune formation innovante aux métiers du numérique destinée à des jeunes issus des quartiers prioritaires et en difficulté d’insertion professionnelle. 24 candidats ont été sélectionnés et composent la première promotion.

3/ Ouverture du Carrefour de l’innovation à Aix en Provence, un « espace d’expérimentation numérique avec un co-working, un lieu de rencontres et d’animations, un lieu de démonstrations et de tests (showroom), un lieu d’accueil pour les créateurs d’entreprises (startup nursery) et un FabLab.

4/ ConnectWave, la plateforme d’expérimentation et d’usages dédiée à la compréhension des Objets Connectés et du Sans Contact (RFID, NFC…) qui sera inaugurée le 19 juin à Rousset par le CNRFID, Centre National de Référence RFID.

5/ Lancement du studio de Motion Capture – Le studio MOCAP – créé par le groupe TelFrance.  Nouveau fleuron des techniques de l’image au sein du Pôle Média Belle de Mai, qui devrait être opérationnel dès l’été 2015 et exploité par les Studios de Marseille, une société spécialisée dans le secteur de la post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision.

6/ Déjà opérationnel depuis septembre 2014, l’accélérateur de startups, P.Factory, lancé par Bertrand Bigay et Patrick Siri.

7/ et le « Startup studio », l’accélérateur Netangels,  .

8/ ainsi que l’accélérateur « NFC Factory » de Gemalto, spécialisé dans les services sans contact.

9/ Mise en place du projet Stardust qui propose d’accueillir durant 3 mois, sur sélection, des porteurs de projets d’applications mobiles, sites web ou encore objets connectés afin de les accompagner dans leurs phases de test.

10/ Programme « Entreprises Championnes »: Mise en place de levée de fond pour les entreprises à fort potentiel.

11/ Programme « Actions à l’international » de promotion de l’écosystème provençal sur les marchés étrangers.

12/ Enfin attirer « les Talents »: Cibler les résidents en France ou à l’étranger qui envisagent de créer leur entreprise sur le périmètre French Tech Aix Marseille,  et qui souhaitent investir ou rejoindre une équipe ou un projet local.

Un programme d’action qui en conclusion a fait dire à Maryse Joissains – Masini, maire d’Aix en Provence et présidente de la Communauté d’agglomération du pays d’Aix, qu’à long terme, il s’agissait de développer  « une culture nouvelle » au cœur  « d’une métropole de projets qui ne serait pas plombée par l’esprit bureaucratique. »

Ce contenu a été publié dans A la Une, French Tech, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.