i Le e-commerce grimpe de 11 % en 2014 | MediaTic Info
credit card

Le e-commerce grimpe de 11 % en 2014

La Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad) vient de publier son dernier bilan annuel. En 2014, avec une hausse sur un an de 11 %, le e-commerce continue sa progression en France. 

Depuis plusieurs années, le secteur français du e-commerce progresse. En 2013, 51.1 milliards d’euros ont été dépensés sur internet, dont 10.1 milliards d’euros sur la seule période des fêtes de fin d’année. Par rapport à 2012, cela représente une croissance de 13.5 %.
Sur l’année 2014, le e-commerce a réalisé un chiffre d’affaires de 57 milliards d’euros, soit une hausse de 11 % sur un an. Alors que le contexte économique est difficile, la croissance reste importante et s’avère même supérieure aux estimations. Cela a notamment été possible grâce aux revenus obtenus lors des fêtes de fin d’année, soit 11.4 milliards d’euros, en augmentation sur un an de 13 %. Cette progression est notamment remarquable, car du côté du commerce physique, la croissance n’est que de 1.1 %.

D’ailleurs, Carole Delga, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, veut « que le commerce traditionnel, qui est confronté aux modifications socio-économiques et aux mutations technologiques, accède plus facilement au e-commerce. Ce développement est une opportunité en termes de notoriété et d’augmentation de l’activité commerciale. C’est une opportunité pour transformer le magasin et s’adapter à ces changements, particulièrement peut-être en milieu rural. La valeur ajoutée des commerçants traditionnels réside dans leur implantation physique et dans la relation nouée avec le client au sein du magasin ».
Hors alimentation, le commerce sur internet représente aujourd’hui 9 % du commerce total. Selon la Fevad, la croissance devrait se poursuivre. En 2015, ce secteur pourrait générer un chiffre d’affaires de plus de 60 milliards d’euros.

Au niveau européen, le marché français du e-commerce reste le 3ème, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Ce contenu a été publié dans E-commerce, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *