i La start-up Think and Go racheté par le groupe français Ingenico | MediaTic Info
Think-and-Go

La start-up Think and Go racheté par le groupe français Ingenico

Le groupe français, leader mondial des solutions de paiement intégrées, Ingenico, cotée au CAC 40, met la main sur la pépite provençale, Think and Go, implantée à Meyreuil et spécialisée dans les écrans connectés qui cherchait à lever des fonds depuis plus d’un an.

C’est par un communiqué diffusé le 11 avril que le groupe Ingenico, l’un des leaders mondiaux des solutions intégrées de paiement, a annoncé l’acquisition de l’entreprise créée par Vincent Berge en 2010 à Meyreuil, Think and Go. Le versant financier de l’opération n’a pas été dévoilé.

Avec sa quinzaine de salariés, Think and Go NFC développe des écrans numériques capables de communiquer avec des objets connectés comme les smartphones et les cartes de transports. Depuis novembre 2015, Ingenico et Think and Go NFC y ont intégré le paiement sans contact qui « permet aux commerçants de bénéficier d’un canal de vente supplémentaire en boutique, ou déporté dans un lieu public » comme l’explique le communiqué d’Ingenico. Quant au consommateur, il peut, par exemple, acheter un billet de théâtre sur un écran ou commander un article qu’il retirera ensuite en magasin. C’est ce que l’on appelle le « screen-commerce ».

Ingenico vise le monde des objets connectés

THINK & GO

Vincent Berge, président et fondateur de Think and Go, devant un de ses écran connecté.

Vincent Berge reste à la présidence de Think and Go, mais avec de nouveaux moyens.  La start-up qui sera intégrée à l’Ingenico Labs, le pôle d’innovation du groupe, a déjà commencé à embaucher et compte passer de 15 à 40 personnes avant l’été pour assurer les promesses de développement. « L’intégration de Think and Go NFC au sein d’Ingenico Labs élargit nos opportunités de développement dans les objets connectés » déclare Michel Léger, EVP Innovation d’Ingenico Group et en charge d’Ingenico Labs. « Cette acquisition est une excellente illustration de la mise en œuvre du plan stratégique 2020 qui vise à renforcer les positions de leader d’Ingenico Group dans l’acceptation du paiement omni-canal ».

Think and Go NFC passe ainsi à la vitesse supérieure

Du côté de Think and Go NFC, Vincent Berge, président et fondateur, voit l’opération d’un œil très positif. « La puissance d’Ingenico Group va nous permettre d’accélérer l’adoption des écrans connectés et d’apporter à nos clients des parcours uniques et performants ». En s’appuyant sur le réseau international et les compétences en R&D d’Ingenico Group, l’objectif maintenant est de « doubler le chiffre d’affaires par deux d’ici l’année prochaine, en déployant 3 000 écrans jusqu’à fin 2016, contre 150 actuellement installés ».

Think & Go réalise actuellement 60% de son chiffre d’affaires en Europe et 40% en Asie. La start-up entend grossir ses forces de vente et placer des commerciaux à Paris, Singapour, et en Amérique du Nord, « les 3 territoires prioritaires ». Et même si elle est intégrée au lab d’Ingenico, Think and Go garde ses bâtiments à Meyreuil, dans les Bouches-du-Rhône, car « la métropole Aix-Marseille représente un écosystème favorable » assure Vincent Berge.

Ce contenu a été publié dans A la Une, Start-up, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *