i La French Tech Culture d’Avignon sur plusieurs fronts à la fois… | MediaTic Info
pont_avignon

La French Tech Culture d’Avignon sur plusieurs fronts à la fois…

Ca bouge du côté d’Avignon et de la French Tech Culture. Labellisée au début de l’été, la French Tech Culture est sur tous les fronts avec l’ouverture d’un accélérateur de startups, The Bridge, le projet de création d’une Grande école numérique et le lancement de 3 appels à projet.

C’est un nouveau pas pour la French Tech Culture d’Avignon avec l’ouverture de The Bridge, un accélérateur thématique unique en Europe dédié aux startups, aux applications numériques pour les métiers de la culture, le tourisme et la mobilité. Présidé par Paul Hermelin, patron de Cap Gemini,  The Bridge a pour mission d’accompagner des start-up, les aider à trouver des partenaires et créer des emplois d’Avignon à Carpentras en passant par Nîmes et Arles, autant de villes qui s’accordent sur le label FrenchTech Culture.

L’ association postule également à un nouvel appel à projet du gouvernement pour la création d’une  » Grande école numérique « . L’idée est de mettre en place des ateliers de codage, 3 séances annuelles ouvertes à 35 personnes à chaque fois. Si labellisation il y a, elle sera annoncée en janvier, et elle serait un plus pour la French Tech avignonnaise, la seule à avoir obtenu le label Culture.

Enfin la French Tech Culture vient de lancer trois appels à projets. Les premiers d’une longue série. « Nous allons lancer trois appels à projets par an pour une dizaine de start-up. L’objectif est une trentaine de start-ups par an sur la métropole Avignon, Arles, Nîmes », explique Pascal Keiser, directeur de la Manufacture d’Avignon.
Trois axes principaux ont été définis pour ces appels à projets.
Le premier axe porte sur le spectacle et le tourisme avec l’ambition de devenir la plateforme nationale de projets comme les lunettes connectées sur lesquelles des sous-titres traduisent en temps réel et en réalité augmentée les spectacles vivants.
Le deuxième axe est la digitalisation du patrimoine touristique classé à l’Unesco. Cette digitalisation est un grand enjeu pour faire rester les touristes plus longtemps.
Enfin, le troisième axe est orienté sur l’œnotourisme, la gastronomie et le tourisme. « Nous avons vu que sur une opération comme le Festival il y a l’œuvre d’art, le contexte historique mais aussi tout ce background de style de vie, l’identité de notre territoire, nous avons déjà des start-up qui travaillent sur le vin », explique Jean-François Cesarini, le trésorier de la French Tech Jean avant d’affirmer que la French Tech Culture« va des artistes aux artisans.»

Les start-up sélectionnées bénéficieront d’une « accélération de deux mois intensifs au sein de the Bridge. Elles seront accompagner, tous leurs projets seront remis en question, ils seront déployés et l’impact et l’usage des utilisateurs seront mesurés », précise Pascal Keiser. Autour des jeunes start-up, graviteront des mentors. Ils sont déjà 28 parmi lesquels des noms comme Microsoft et Orange qui soutiennent la French Tech Culture d’Avignon.

Si vous voulez candidater, vous avez jusqu’au 13 novembre, et ça se passe ici.

Ce contenu a été publié dans A la Une, French Tech, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *