i Industriels et acteurs du Numérique azuréens amorcent un rapprochement | MediaTic Info
INDUSTRIA 2015-057 bd

Industriels et acteurs du Numérique azuréens amorcent un rapprochement

Au salon INDUSTRIA 2015, les acteurs du Numérique azuréen, représentés par Telecom Valley sont venus à la rencontre de leurs homologues industriels afin d’échanger, de partager et de concourir conjointement à la valorisation de leur territoire géographique commun.
Le salon annuel des industriels de la Côte d’Azur, organisé par l’APPIM, la CCI et l’UIMM, a rassemblé cette année 1400 participants et 138 exposants. Dédiée à la “Révolution Numérique dans l’industrie”, l’édition 2015 a pu compter sur Telecom Valley, animateur du Numérique azuréen depuis 24 ans, pour échanger et collaborer avec les industriels sur le sujet de la transformation numérique. L’objectif était de montrer que les frontières entre les deux secteurs disparaissent, que le Numérique, devenu une composante essentielle de toutes les entreprises y compris industrielles, est une opportunité à saisir avec des outils à s’approprier.


Cloud, transition numérique, prototypage rapide numérique, gestion des données volumineuses,
etc… sur le pavillon central du Numérique Azuréen, Telecom Valley a apporté des éléments de réponses aux interrogations des industriels avec :
– un programme de 8 mini-conférences animées par des adhérents bénévoles de l’association comme Sopra Steria, Kabia, Tas France, Jaguar Network et SoFAB by Telecom Valley,  qui ont rassemblé plus de 100 personnes sur la journée;
– la présentation des compétences et activités de l’association, par Pascal Flamand, Président de Telecom Valley et CEO de Janua, aux côtés de Jean-Pierre Corniou, Président du comité de pilotage transition numérique au ministère en charge de l’économie numérique, lors de la conférence d’ouverture le 18 novembre, devant 256 participants;
– la présence de 4 adhérents spécialistes de la sécurité et gestion du Cloud, de la formation professionnelle numérique et industrielle, de l’Open Source et de l’Agilité-qualité : Kabia, SecludIT, Othis Formation et Qenvi ;
– et des démonstrations en continu de SoFAB (le FabLab de Sophia Antipolis propulsé par Telecom Valley et délocalisé pour l’occasion), notamment l’un des démonstrateurs les plus complets réalisés cette année : une serre connectée* qui réunit 100% d’éléments conçus et assemblés à l’atelier.

Mini conf transformation numérique bdSoFAB a présenté ses services de prototypage rapide et de fabrication numérique qui reposent sur le principe de «faire soi-même» et d’«open innovation». Les industriels venus en 2015 dans ses locaux ont pu découvrir, expérimenter puis réaliser des prototypes en prenant en main les machines (imprimante 3D, graveuse et découpeuse laser) et les outils de production (mécanique, micro-électronique). Ils ont pu voir comment il était possible de tester de nouveaux matériaux pour la réalisation de pièces, de circuits et de boitiers. L’expérimentation d’usages autour de nouveaux procédés innovants, de services entrant dans le domaine des objets connectés est facilitée.

Le partenariat entre le salon INDUSTRIA et Telecom Valley a permis le rapprochement de l’industrie avec le Numérique d’un même territoire, et l’objectif d’amorçage d’un travail collectif de vulgarisation et d’accompagnement sur les questions liées au Numérique rempli. Un succès à renouveler et amplifier.

Serre connectée bd* La structure mécanique qui reproduit les compartiments d’une serre de culture est découpée au laser dans du bois et du plexiglas. Les fixations sur-mesure sont imprimées en 3D et les cartes électroniques open source sont équipées de capteurs (température, humidité) et d’actionneurs (brumisateur piezo, moteur, relais pour lampes et ventilation) et reliées par un réseau filaire permettant d’interconnecter les services autonomes de chacun des modules. Toute la chaine de conception et de prototypage est ainsi visible et expliquée par un scénario concret : la fabrication numérique est très accessible et les industriels ont pu constater la disponibilité locale de moyens conséquents dont ils peuvent bénéficier lors des ouvertures réservées aux professionnels, du lundi au vendredi de 14h à 17h au campus SophiaTech.

Ce contenu a été publié dans A la Une, Economie numérique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *