i berceaumagique.com double sa capacité logistique | MediaTic Info
charlotte gaillard

berceaumagique.com double sa capacité logistique

Initié avec son site multimarques de cadeaux et d’équipements pour bébés,  l’e-commerçant toulonnais Megara a été classé par E-commerce Magazine à la 73e place des sites e-commerce français. Il vient d’inaugurer un nouvel entrepôt logistique qui permet de traiter jusqu’à 700 colis par jour.

 À l’heure où les Français dépensent 57 Md€ sur Internet, soit plus de 6 milliards qu’en 2013, la société toulonnaise Mégara ( 22 salariés), créée en 2003 par Charlotte Gaillard, est parvenue à se faire une place au sein de la ruche digitale des sites marchands en France. Initiée avec son site multimarques de cadeaux et d’équipements pour bébés Berceaumagique.com, la PME, qui édite une dizaine de sites Internet spécialisés dans l’univers de la puériculture, a enregistré un chiffre d’affaires en croissance de 27 % en 2014 (3,6 M€) et a été classée par E-commerce Magazine à la 73e place des sites e-commerce français.

Capacité logistique doublée

Pour accompagner la montée en puissance de ses expéditions (70 000 commandes traitées en 2014), le pure-player a récemment inauguré un nouvel entrepôt de 300 m2 en zone franche à Toulon, réservant, à quelques encablures de là, ses 350 m2 au siège de l’entreprise. « Nous étions à l’asphyxie. Nous avons ainsi doublé notre capacité logistique. Cela va nous permettre d’améliorer notre productivité et de proposer de plus en plus de produits livrables en 24 heures à nos clients », explique Charlotte Gaillard, parisienne d’origine, qui a profité d’un plan social (elle était alors chez Gemalto) à son retour de congé maternité pour créer son entreprise à 26 ans sur le constat de la carence du marché en matière d’articles pour bébés sur Internet.

Click and go

D’ici deux ans, l’entreprise, qui fait partie des 10 Tech Champions retenus par Toulon Provence Méditerranée dans le cadre de sa candidature à la labellisation French Tech, « souhaite construire un bâtiment emblématique de 1500 m2, l’idée étant de regrouper les différents services mais aussi d’ouvrir un espace au public pour offrir un service click ang go et installer un showroom. On y organisera des événements à l’occasion de lancements de produits, des présentation de marques et cet endroit sera aussi conçu comme un espace partagé pour nos clientes en vue de créer une communauté autour de la marque », poursuit celle qui est membre de moult réseaux (Internet Managers Club, Cyberelles, Girlz in Web, CJD 83) et qui vient d’adhérer à la FEVAD.

Acquérir de la visibilité pour générer un trafic ciblé

Confrontée à une forte concurrence (grandes enseignes du secteur, grande distribution, géants de l’e-commerce…) sur un marché qui a attiré une multitude d’acteurs, la société toulonnaise a concentré l’essentiel de ses moyens sur le développement de son offre et la notoriété de la marque en travaillant notamment l’optimisation technique du site web, les contenus et l’acquisition d’un trafic ciblé.Depuis la mise en ligne du vaisseau amiral, le site marchand berceaumagique.com, en 2004, l’éditeur a ensuite progressivement développé d’autres sites (bapteme-bebe.com ; chambre-bebe.com ; anniversaire-magique.com ; bijoux-bebe.com ; faire-part-magique.com ; tapis-bebe.com et vêtement-grossesse.com), qui fonctionnent comme autant de guides shopping conçus pour générer du trafic vers le site marchand. Deux autres portails sont en cours de développement, dont un sur les bébés nageurs.

30 000 produits et 350 marques

Google Analytics à l’appui, Charlotte Gaillard revendique plus de 400 000 visiteurs uniques/mois (janvier 2015) et plus de 2 000 000 pages vues/mois (janvier 2015).« Notre ambition est de couvrir progressivement l’ensemble des problématiques de la petite enfance. Avec 30 000 produits répartis en 14 gammes et 350 marques actuellement commercialisées, nous avons aujourd’hui l’offre la plus exhaustive du secteur en produits et équipements sur les moments clés de la vie des jeunes parents, tels que le baptême, l’anniversaire ou la grossesse. Chacun de nos sites a été pensé pour les parents, mais également pour assurer aux marques une visibilité optimale. L’efficacité commerciale de l’ensemble de nos supports est reconnue par les acteurs majeurs du secteur et nous assurons leur promotion via des campagnes publicitaires sur nos sites éditoriaux. Nous avons parallèlement beaucoup investi dans les services », précise la dirigeante

Axe BtoB

Après avoir capté la plupart des marques françaises, la PME développe depuis quelques années le référencement de marques étrangères, qui contribuent à ce jour à hauteur de 40 % de son chiffre d’affaires. Si la tendance, selon la FEVAD, est à la baisse du panier moyen chez les pure players (- 4 %), Charlotte Gaillard évoque une croissance au delà du marché et un panier stable. La clientèle, plutôt CSP+, est actuellement composée à 85 % de femmes  (25 % en région parisienne et 10 % à l’étranger) mais sollicité par les comités d’entreprises (Amazon, SNCF,Orange…) et les collectivités, l’e-commerçant est en train de développer un axe BtoB.

Entreprise citoyenne

La société Megara a commencé à soutenir l’association AMREF, qui forme des sages-femmes en Afrique. Mais elle entend cette année aller plus loin que le simple chèque en mobilisant son conséquent carnet d’adresses au bénéfice de la visibilité des « flying doctors ».

A.D

Photo : Charlotte Gaillard, fondatrice et dirigeante de la société Megara, qui édite notamment le site marchand berceaumagique.com

Ce contenu a été publié dans A la Une, E-commerce, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *